Mode éthique et biodiversité : le textile végétal innove avec le cuir naturel, comme le cactus

Mode éthique et biodiversité : le textile végétal innove avec le cuir naturel, comme le cactus

Le cuir, très présent dans les transactions mondiales au-delà du vêtement, pose problème de par sa composition de produits chimiques et animaux et met la biodiversité en danger. Heureusement, les fibres végétales sont là pour sauver les différents écosystèmes.

Protection de la biodiversité

Le business du cuir a beau brasser des dizaines de milliards d’euros, il fait grincer quelques dents, notamment du côté des écologistes et des défenseurs des animaux. Et pour cause, ce sont nos amis les bêtes ainsi que les arbres qui payent les pots cassés par cette lucrative industrie. Face à ce génocide environnemental causé par les matières synthétiques en général, plusieurs marques éco-responsables ont pris les choses en main et ont commencé à fabriquer et commercialiser des sous-vêtements en fibres naturelles comme le bambou ou le coton bio. 

Depuis, le textile végétal est allé encore plus loin dans l’innovation avec des créations à base de tissus en fibres végétales comme le cuir d’ananas, le cuir de pomme ou encore le cuir de cactus. Ce dernier représente l’avantage d’être très épais et solide, ce qui le rend semblable au cuir animal. Coupées, nettoyées et séchées au soleil, les feuilles de cactus se transforment ainsi en cuir végétal et ne nécessitent pas d’eau.

Végétaux biodégradables et anti-déforestation

Ce cuir végétal peut être ensuite utilisé pendant de longues années sans pour autant perturber la diversité des écosystèmes. Biodégradable, il entretient la propreté de la planète et n’entraîne pas l’abattement de millions d’arbres dans le monde. Nous devons cette brillante à deux créateurs mexicains, qui ont bien compris que les matières synthétiques n’auront jamais les vertus environnementales citées plus tôt, bien au contraire.

Mieux, le cuir de cactus ne coûte pas plus cher que le cuir animal à la production. Ces fibres végétales étant organiques, il permet au cuir de respirer, ce qui est plus confortable à porter et meilleur pour la santé. Autant vous dire que le concept séduit de plus en plus et que les créateurs sont en train de conclure des accords avec diverses enseignes, dont des marques éthiques. D’ici peu, c’est du cuir sain que vous porterez, que ce soit en sacs à main, en chaussures ou encore en vêtements. Peut-être même que vos sièges auto seront en cuir eco-friendly. Et Maison TFK vous en aura parlé before it was cool.

Deux mexicains inventent le cuir végétal à base de cactus